Issu d’un père polonais et d’une mère née dans le Cambraisis, Marc Rey, qui a pris au début comme nom de plume Marc Rozanski pour ses premiers livres, a choisi de porter ses racines en Bourgogne. Sa découverte de cette région et plus particulièrement du Morvan s’est condensée dans un premier ouvrage : « Chroniques du Champ des Teurlées », publié comme les suivants aux éditions de l’Armançon. Ce livre a obtenu le Prix littéraire du Morvan en 2004.

Son second roman, « La croisée des ornières » fut un livre nomade, qui restait morvandiau puisque son héros est un paysan qui part sur les routes de l’après-guerre de 14-18 débarder les forêts. Il rencontre à cette occasion d’autres errants : un clan de Roms. La rencontre se fera par le biais de la musique traditionnelle, car Marc Rey/Rozanski joue de l’accordéon et de la cornemuse.

Il a ensuite voulu un livre sur le petit monde dijonnais et ses jeux de puissants vu à travers le regard cynique d’un lettré de la fin du XVIIème siècle : Bernard de La Monnoye. « Poète et imposteurs » promène le lecteur dans cette ville aux rues étroites, écrasée par la chaleur du mois d’août 1697. Cet ouvrage a obtenu le Prix du Lyon's Club Grand est.

      En 2005, à l'occasion d'une exposition sur la Pologne romantique il fit la connaissance de Teofil Kwiatkowski (Pultusk (Pologne) 1809 - Avallon (Yonne) 1891), un peintre qui allait occuper sa plume pendant cinq ans. Il lui a consacré une biographie baptisée "Un peintre polonais sur les bords du Cousin".

      En 2013 sortit « Les gamins de l’espoir » en collaboration avec Roland Deschamps, un ami instituteur en retraite. En 1984. André, instituteur, prend son poste dans une école de village proche du Creusot. Un village ordinaire mais 1984, c’est l’année du dépôt de bilan de Creusot-Loire. La plus terrible catastrophe industrielle de l’après-guerre en France. André doit-il se contenter de placer des connaissances dans l’esprit des enfants ou leur apprendre à trouver des signes d’espérance ?

      C’est à un livre plus léger qu’il s’est attelé fin 2016 : « Le Noël de Gargantua ». L’auteur imagine que le héros de Rabelais se réveille après une longue sieste aux alentours d’Avallon, dans l’Yonne. Le géant débonnaire va se promener dans la Bourgogne d’aujourd’hui avec son goût pour la ripaille et pour la critique politique et sociologique.

      Ces six ouvrages ont été publiés aux Editions de l’Armançon, édition régionale de référence en Bourgogne. Depuis fin 2012 Marc Rey a assuré la co-gérance de cette maison qui, hélas, a fermé ses portes en juin 2018 après 31 ans et plus de 300 titres parus.

      Les Editions de l’Amançon éditant des livres concernant la Bourgogne, c’est vers les Editions Mutine, autre éditeur régional, que Marc Rey s’est tourné pour éditer sous son vrai nom en 2016 « Lettres à Etty ». Etty Hillesum a vécu à Amsterdam pendant la guerre et est morte à Auschwitz en 1943. Marc Rey a été tellement marqué par ses lettres qu’il a considéré qu’elles lui étaient écrites, et comme il est un garçon poli, il a répondu. Ses courriers sont rassemblés dans l’ouvrage.

      Revenant à la terre dans laquelle il a choisi de planter ses racines, le Morvan, il a publié, toujours aux Editions Mutine, « Train en rade » fin 2018. Des voyageurs d’un TER en panne dans la Nièvre en plein été sortent du train, s’assoient dans la verdure, et se racontent des histoires, toutes liées au Morvan.

      Accompagnant de longue date des migrants, Marc Rey s’est posé en 2019 une question simple : « Et si c’était moi ? » La réponse est un roman écrit à la première personne, où le héros tente avec ses voisins de palier de fuir une Bourgogne et une France en ruine pour se réfugier dans un pays voisin. Le titre de ce livre : « Exode ».

 

Scénariste BD Biographie : Né à Paris de parents d'origine italienne, il se passionne dès l'enfance pour l'histoire. C'est la période de l'antiquité romaine qui a ses faveurs. Il se tourne...

  Issu d’un père polonais et d’une mère née dans le Cambraisis, Marc Rey, qui a pris au début comme nom de plume Marc Rozanski pour ses premiers livres, a choisi de porter ses racines en...

Historien et chercheur indépendant, l'auteur voue une passion à l'alimentation médiévale, avec une spécialité sur l'alimentation aristocratique du bas Moyen Âge (XIIIe-XVe siècle) et le livre de...

Titulaire d’une licence d’Histoire obtenue à l’Université de Clermont-Ferrand, Théo Parlalidis consacre son mémoire de recherche à l’étude des lieux de pouvoirs dans le Bourbonnais du XIe au XIIIe...

 L'auteur partage ses activités entre l'enseignement de la guitare au Conservatoire national de la région de Grenoble et l'archéo-musicologie. Président fondateur de l'Apemutam, il a effectué...

Après ses études d’arts du spectacle à Besançon, Sandra Feuerstein s’est spécialisée dans la pratique du conte et de la marionnette. Installée en Bourgogne où elle puise son inspiration dans le...

Titulaire d’un master en histoire de l’art et d’une licence d’histoire, Julien Pinto est avant tout un passionné d’Histoire. Il est curieux de comprendre la vie dans des époques anciennes et surtout...

Xavier Terrasa est un interprète reconnu des musiques du Moyen Âge.Il se produit en concert et enregistre de nombreux disques depuis plus de 25 ans avec les meilleurs ensembles : OBSIDIENNE,...

ERIAMEL, scénariste BD, Historien crée la série BD sur les Vikings Svein en 1992 puis Normannia sur la Normandie ducale, enfin la trilogie sur les fils de Guillaume. Son travail est précis, il crée...